dimanche 7 septembre 2014

2014-09-04_ Lacs Noirs et Lac Cornu

Départ de Sergy à 7h15.
Une fois le pain acheté à Chamonix, nous prenons le téléphérique de la Flégère, puis le télésiège de l’Index. Le ciel est bien couvert sur le flan italien du Mont-Blanc, mais c’est grand beau coté Aiguilles Rouges.

A 9h30 nous sommes à pied d’œuvre. Après avoir cherché quelques peu le départ du sentier, il y a des traces partout qui mènent au pied des voies, nous descendons au Col du Fouet puis dans la Combe Lachenal (ça porte un peu comme nom!).

Arrivé vers 2250m, le sentier s’oriente vers le sud-ouest et suit la courbe de niveau avant de remonter dans la Combe de la Glière. Les marmottes s’ébattent sur les pentes herbeuses de l’adret de l’Epaule de la Glière tandis que ça « parpinne » dans les couloirs de l’Aiguille Pourrie. Quelques mètres avant le col un petit passage un peu aérien est équipé de câbles. Avant de le franchir, Fabienne me fait remarquer un couple qui grimpe sur ce qui semble être la seule arête non détritique de cette face nord de l’Aiguille Pourrie.





A 10h30, nous sommes au Col de la Glière, après une petite pause boisson et jumelles à chercher les cordées sur le toit de l’Europe nous repartons vers les lacs noirs.






Il nous faut alors monter quelques dizaines de mètres de plus mais la vue sur le Lac Cornu et les petits lacquets croisés compensent bien ce petit effort.

Lac Cornu
Lac Noir supérieur

11h10: Lac noir supérieur, petite séance photos avant de descendre vers le lac inférieur.




Si le sentier était excellent et très bien tracé jusqu'à là, il devient par la suite une vague sente tout juste ponctuée de quelques cairns. Cela dit la descente ne pose aucun problème et nous pouvons bientôt admirer ce beau lac de montagne avec le Mont-blanc en toile de fond…Superbe!!

Lac Noir inférieur



Pour ne rien gâcher un petit bouquetin vient nous faire l’honneur de pointer son museau dans les rochers au dessus de nous.


11h40 Un gros cairn, la pente douce du vieux glarier et les roches moutonnées qui le compose nous laisse entrevoir la possibilité de descendre au lac Cornu sans remonter au Lac Noir supérieur.




De fait cette descente face aux Fiz est magnifique entre roches polies, passages herbeux parsemés de gentianes pourpres ou campanules bleu, et petits lacquets transparent.Plus bas deux cairns nous indique le chemin à suivre pour franchir le seul passage délicat de cette descente: une courte vire, raide sur la fin, qui nous amène directement au bord du Lac Cornu à quelques pas d’un petit troupeau de moutons.


Il est midi et demi il est temps de trouver un coin pour le pique-nique. Nous nous décidons pour l’extrémité de la presqu’ile et après avoir photographié un cornu nous nous installons dans un petit coin de rocher/fauteuil face à l’étendu d’eau.





A 13h30, nous attaquons la remontée à travers blocs vers le Col du Lac Cornu, courte mais rugueuse après notre plantureux repas. Vingt minutes plus tard nous basculons dans la vallée de l’Arve.


Suite à la construction du nouveau télésiège du col Cornu le passage vers l’arête Supérieure de Charlanon a été modifié et s’il est encore possible de suivre le fil de l’arête depuis le col, il est plus simple de descendre les quelques S du sentier de Planpraz avant de couper pour rejoindre l’arrivée du télésiège et le sentier de l’arête de Charlanon.


Celui-ci est de toute beauté, offrant de petits passages aériens courts et sans difficulté mais apportant une verticalité étonnante à nos regards lesquels se noient dans un arrière plan de pics, d’aiguilles et de glaciers…



Plus bas, tandis que nous rejoignons le GR du tour du Mont-Blanc Fabienne se gave de myrtille, alors que je me remplis les narines de ce parfum propre aux vallons ensoleillés des massifs cristallins couverts de rhododendrons et de myrtilliers.


Le sentier parait encore long jusqu'à la Flègère mais le spectacle que nous offre ce "balcon sud" époustouflant de part la variété des terrains traversés et du panorama qui s’offre à nos yeux.


 
A 15h48 nous arrivons à la Flégère et nous finissons cette magnifique balade par une petite bière locale en attendant la cabine qui nous ramènera dans la vallée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire