vendredi 13 juin 2014

Raid O'bivwak 2014, la suite!

17h15: Nous voilà donc arrivés au lieu de bivouac, un vaste pré à proximité du centre de loisirs des Puisots. L’endroit est propice, le terrain est plat et l'herbe fraichement fauchée,  une borne à eau et des douchettes branchées sur les sanitaires voisins permettent aux premiers arrivants de se rafraichir. Le seul inconvénient du site est son altitude modérée. A 800m, il fait bien plus chaud que sur les sommets et demain il va nous falloir remonter 700m pour rejoindre la petite station du Semnoz.  Après avoir récupéré nos temps de passage et effacés les données enregistrées sur notre "doigt" nous errons au milieu des tentes à la cherche d'un coin propice pour planter la notre.


Celui-ci trouvé nous nous déchaussons et nous asseyons un peu pour souffler et boire l'eau gazeuse d'une célèbre source auvergnate, destinée à faciliter notre récupération.

Après cette petite pause nous montons la tente avant d'aller chercher de l'eau et faire un brin de toilette.


Avec la chaleur beaucoup de monde se retrouve autour des points d'eau. Une immense flaque de 10 à 15 cm de profondeur recouvre le sol. Y plonger nos pieds brulants et gonflés après près de cinq heures de marche est un pur bonheur.

Nous profitons de l'eau fraiche de la borne avec délectation avant de laisser la place aux autres concurrents.




De retour à la tente nous papotons avec nos voisins et avec les bénévoles de l'organisation.
Il fait toujours aussi chaud et beaucoup cherchent un peu de fraicheur en se déshabillant; ainsi on croise dans les allées du bivouac quantité de personnes torse nu, voir en sous-vêtement, ça change du bivouac de Villard de Lans. D'autres se mettent à l'ombre en s’allongeant le long de leur tente.


Vers 18h30 je vais chercher de l'eau pour faire la soupe, j'en profite pour aller consulter les résultats. Nous sommes 26ème sur notre circuit D et Flo le copain pilatois est 6ème du circuit A.

Après notre souper nous nous installons pour passer la nuit, le jour baisse peu a peu, l'activité du bivouac diminue, le silence s'impose, ne reste bientôt que la musique du mariage à l'autre bout du campement et le ronflement des plus fatigués...

Dimanche 08 juin 2014

 5 heures. 

Ça bouge à côté depuis un moment, lorsque les deux saxophonistes entament le réveil en musique. Elodie et moi nous nous levons. Après avoir enfilé nos vestes en duvet et nos chaussures nous préparons le petit déjeuner: ce sera céréales puis chocolat chaud pour Elodie et thé pour moi.







J'aime l'ambiance de ces réveils sur le raid, la musique douce qui oscille en fonction des passages des musiciens, les petites loupiotes des frontales dansantes dans la pénombre de l'aube naissante. Ambiance de course pour certains concurrents qui sont dans les starting-block dès 5 heures, tandis que d'autres trainent "au lit" le plus longtemps possible, il fait bien meilleur au fond de son sac de couchage qu'assis dans la fraiche rosée de cette fin de nuit.


Nous plions la tente et fermons nos sacs tandis que les premiers concurrents s’élancent déjà pour les départs en chasse.  A 6h15 nous nous dirigeons vers la zone de départ.

6h30 c'est le départ en masse, comme la veille nous partons en courant. Rapidement nous ralentissons l'allure la "prise de feuille de route" étant à 1680m d'après les consignes de course. Ce n'est pas la peine de se mettre dans le rouge dés le départ, la remontée sur les sommets du Semnoz est encore longue.  Notre report des 13 postes du jour est cette fois encore super efficace et nous attaquons bientôt la recherche de notre première balise.  Il s'agit d'une vaste dépression que nous localisons rapidement. La seconde est à 900m demande un peu plus de finesse. La troisième est encore plus délicate et nous croisons plusieurs équipes à sa recherche.  Nous basculons ensuite sur le flanc est du Semnoz dans une magnifique hêtraie sur un sentier en douce montée des plus agréables.  Malheureusement, il nous faut bientôt le quitter pour une montée abrupte vers le poste 4. Nous sommes alors à près de 1200m d’altitude. Nous avons remonté 400m en près de 2 heures, il nous en reste à peu près autant.


Arrivé au poste 7 les distances entre chaque balise diminuent. Alors qu'il nous a fallut en moyenne une trentaine de minutes pour aller de l'une à l'autre jusqu’à présent, il nous faudra moins de 9 minutes pour les 6 dernières. Élodie est bien fatiguée, mais ça sent l'écurie! Elle puise dans ses dernières ressources pour finir en beauté: c'est elle qui me guide à la boussole sur les balises 8 et 9, je reprends la main pour les 2 suivantes.



 

Puis cette le sprint finale et nous franchissons la ligne d'arrivée en courant main dans la main, sous les hourras de la foule en délire


En guise de foule, c'est surtout le reste de notre petite famille qui est venue nous encourager sur les derniers mètres :-)

Voilà la belle équipe enfin arrivé après deux journées bien éprouvantes à courir par mont et par vaux dans la montagne du Semnoz. Aujourd'hui aussi tous nos postes sont validés nous finissons 27ème de ce 34ème raid O'Bivwak, notre objectif au départ étant d'arriver au bout, c'est chose faite!  Une équipée familiale bien fatiguées mais heureuse!

La vidéo officiel de ce 34ème raid O'bivwak.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire