jeudi 16 mai 2013

Espagne Insolite III: Les Bardenas Negras



Situé au sud des Bardenas, les "Negras" sont assez différentes des "Blancas".

Ici, pas de concrétion bizarre aux formes étonnantes. Ici, c'est la caillasse, le soleil, le ciel bleu, les ocres rouges ou jaunes et les petits buissons qui roulent au vent. Ici c'est l’ambiance western garantie, et j'avoue que j'ai un petit faible pour ces Bardenas rurales et surtout beaucoup moins touristiques.


Je vous propose pour découvrir les Negras une petite balade à la Peña del Fraile ce petit sommet au sud du massif qui culmine à un peu plus de 550m.




Le départ se situe 200 mètres en aval, au sud-est du point culminant au lieu dit "corral de Bea", bergerie accessible par une piste carrosable depuis la NA126. L'itinéraire balisé de vert et blanc est agrémenté de quelques panneaux de bois aux principales bifurcations et ne comporte aucune difficulté technique.


Nous démarrons donc par une fraiche fin de matinée du début novembre qui a au moins le mérite de nous offrir un beau soleil et un magnifique ciel bleu.
La première partie du sentier se fait en courbe de niveau sur le flanc sud du Fraile, l'ascension en elle même se faisant par le coté ouest. Cette disposition permet d'apprécier pleinement les différents petits  talwegs, barancos et corniches qui sillonnent la face sud du massif.


Ces roches ravinées, dont les couches successives aux ocres variées vont de l’écru au rouge-vif, ces petites touffes de végétation vertes et grises et ce ciel éclatant au bleu soutenu nous offrent un spectacle assez extraordinaire.


Le sentier se donne parfois des airs ludiques et le passage d'un petit ravin s'il est toujours l'occasion d'un jeux pour les enfants, l'est aussi souvent pour leurs parents .

Après cette traversée sud nous attaquons la grimpette par le flanc est du Fraile.
Le paysage change et la vue prend de la hauteur. Les vastes zones cultivées, aperçues au loin, viennent mourir au pied des monts. Ceux-ci pénètrent dans la plaine par un succession de petites butes hautes de quelques dizaines de mètres donnant ainsi au paysage un aspect très caractéristique.



Arrivé sur le plateau intermédiaire le sentier tourne brutalement vers le nord-est afin de rejoindre l’arête sommitale. De là, plus que quelques mètres pour monter sur l'éperon rocheux et nous voilà admirant la vue sur 360°.



La descente s'effectue par le même itinéraire, mais si vous avez le pied un peu montagnard, rien ne vous empêche d'aller explorer quelques jolis talweg et canyons. Différentes petites vires se prêtent même particulièrement bien au jeu!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire