mercredi 1 octobre 2014

2014-09-18_Creux du Van



7h30: Ferney-Voltaire. Fabienne et moi retrouvons Pierre et Manuel devant le Paddy’s Pub pour cette balade dans le Jura neuchâtelois. Etienne nous rejoindra directement au Champ du Moulin, au départ de notre rando, et de fait lorsque nous y arrivons vers 9h15, il nous y attend.

9h20: Nous nous équipons rapidement, et nous partons sous une petite pluie fine. Nous remontons l’Areuse par la route jusqu’à la centrale hydraulique
avant de nous engager dans les gorges. La pluie a cessé et c’est têtes nues que nous découvrons ce magnifique passage étroit où le sentier est taillé à même la roche des deux immenses parois qui nous dominent.

9h55: Après un petit aller-retour au Saut de Brot, succession de trois cascades artificielles, nous nous attaquons à la montée vers le Creux du Van. Pierre mène le groupe à grandes enjambées et tant bien que mal nous essayons de le suivre. Nous montons donc à un bon rythme sur le sentier qui grimpe vers la ferme Robert.


10h30: A Creux-Dessous, nous quittons le sentier balisé pour prendre à droite une belle piste en courbe de niveau qui nous conduit jusqu’aux Oeillons. Manuel demande à Pierre quelques explications sur la forêt. Celui-ci nous parle alors des futaies jardinées et régulées, des différences entre sapin et épicéa, du hêtre….

10h55: Nous attaquons la grosse difficulté du jour à savoir le sentier des 14 Contours. C’est parti très vite, derrière on s’accroche, Fabienne tire la langue.
A mi-parcours Etienne propose quelques fruits secs bienvenus. On boit aussi un peu puis c’est reparti.





La pente s’adoucit bientôt, la forêt s’éclaircit, on est en haut!

11h30: Nous débouchons à l’extrémité est du Dos d’Ane. A nos pieds un vaste trou de quelques 300m de profondeur, la forêt au fond, la paroi verticale du Creux du Van devant: Superbe!
On mange à nouveau quelques fruits secs en se passant la paire de jumelles mais aucun de nous ne voit ni bouquetin, ni chamois.



11h40: Nous nous dirigeons vers la ferme de Soliat en longeant les falaises. Les appareils photos tournent à plein régime.




A midi nous repérons une petite aire rocheuse sous les arbres: voilà un endroit idéal pour le pique-nique.
Etienne qui depuis le début de la journée s’étonnait de nos petits sacs, nous sort petite salade, pâté en croute, jambon…etc., Manu lui se contente d’une barre énergétique: voilà deux conceptions aux antipodes de ce que peut être la pause casse-croûte!



12h40: Nous sommes de retour sur le bord de la falaise pour une photo de groupe, deux jeunes y font un
barbecue. Nous longeons le bord supérieur du bel arc de cercle formé par la paroi rocheuse, avant d’obliquer sur la droite vers la table d’orientation du Soliat. La vue sur les Alpes est en partie bouchée, les plus hauts sommets sont pris dans les nuages. Difficile dans ce cas là de se faire une idée du panorama même si la table d’orientation nous aide.




13h06: retour au bord du Creux du Van pour une dernière série de photos. La vue ici est superbe, nous découvrons la parfaite courbure du cirque, mais toujours pas de bouquetins ni de chamois, tant pis se sera pour la prochaine fois!



13h15: Nous attaquons la descente du sentier du Single avec la plus extrême prudence, la pluie de la nuit l’ayant rendu excessivement glissant. Etienne, dont les chaussures sont en fin de vie, nous fait quelques dérapages pas vraiment contrôlés. Quelques récupérations à la dernière limite plus loin, tout le monde arrive finalement en bas sans bobo.Le chemin qui mène à la ferme Robert étant fermé pour cause de bucheronnage, nous prenons la piste.



13h55: Nous voici à la ferme devenue auberge. Nous ne nous attardons pas et filons directement vers le bas. Nous retrouvons bientôt l’itinéraire de montée. Etienne continue ses glissades incontrôlées mais malgré tout arrive au bord de l’Areuse sans avoir fini par terre.
Un rayon de soleil nous incite à retourner faire quelques clichés des cascades du saut de Brot. Un pécheur tente désespérément d’y attraper une truite. Plusieurs fois il a une touche mais ça ne mord pas!




14h30: Cette fois c’est parti pour le retour à la voiture, on longe les gorges, on passe le petit pont de pierre, puis nous retrouvons la petit route qui longe la centrale hydroélectrique. Elle nous parait bien longue au retour!




15h00: fin du voyage. On change de chaussures, on hésite à boire un verre à l’hôtel de la truite mais Manuel doit être de retour vers 17h30 dans le pays de Gex. On quitte alors Etienne pour reprendre la route, on boira finalement notre bière à Ferney.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire