lundi 20 août 2012

La Tourbière de Gimel

Connaissez vous la tourbière de Gimel?  A chaque fois que je m'y promène j'y découvre de nouvelles choses.  Je vous recommande donc d'aller y trainer vos guêtres, la balade est accessible de la poussette au déambulateur donc pas d'excuses possible. En effet cette tourbière a été aménagée par le PNR du Pilat. Des passerelles caillebotis de bois sillonnent la zone humide et permettent ainsi de pénétrer au cœur de cet espace fragile sans le piétiner. De plus quelques panneaux explicatifs détaillent le fonctionnement d'une tourbière, les essences et espèces remarquables qu'on peut y voir.
Bien sur si vous êtes bon marcheur,  rien ne vous empêche d'intégrer la visite de la tourbière au cour d'un rando plus longues.

Voici quelques images qui j'espère vous donnerons envie de découvrir cet environnement bien particulier.
La tourbière de Gimel
Pensée
Myosotis
La vipère péliade apprécie les lieux humides



La digitale pourpre.

Si vous aimez ces grandes fleurs, le Pilat est l'endroit idéale pour les admirer. On en croise dans la plupart des chemins creux ombragés, des Crêts, au Jarez en passant par le Haut-Pilat. Elles y fleurissent au printemps et en début d'été.
Voici de belles fleurs qui apprécient elles aussi les lieux humides, les Doronic d'Autriche.

Elles offrent souvent à notre regards de gros bouquets jaune d'or.


Les orchidées préfèrent généralement les prairies ensoleillées, mais elles ne détestent pas pour autant avoir les pieds humides et la tourbe acide qui compose le sol de la tourbière.
Ainsi, les Orchis de Fuchs sont présents en grand nombres au printemps à Gimel



Panneau d'interprétation
La toubière, un milieu humide
Les passerelles en bois

Plus rare, voici un silène à fleurs de coucou. Lui aussi aime avoir les pieds dans l'eau.


Voici quelques spécialistes des tourbières, la linaigrette au panache blanc entourant la fameuse sphaigne,  la plante qui, au fil des millénaires, fabrique la tourbe.

A droite une potentille des marais ou comaret 





A gauche une gentiane pneumonanthe ou gentiane des marais


Pour finir une petite vue générale.


La prochaine fois que je passe par la tourbière de Gimel je vous ramènerai probablement quelques photos de mes nouvelles découvertes, n’hésitez donc pas à revenir sur cette page de temps en temps ;-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire