vendredi 11 novembre 2011

La Dôle

Voici un secteur jurassien que j'aime beaucoup, et ce n'est pas près de changer, vu la belle journée que nous avons eu ce 9 novembre!
La vue sur les Alpes avec un éclairage exceptionnel, les murets, les chamois, quelques petites gentianes au bleu profond, et de joyeux compagnons de marche, tout était réunis pour faire de cette balade, une rando d'anthologie.

Un peu frisquet le matin, mais la gelée blanche, quelques petites brumes et le ciel bleu laisse augurer une belle journée, malgré quelques nuages au dessus du massif du Mont-Blanc




En passant dans les pré-bois du coté du col de la Givrine, juste avant l'arrivée au hameau de Couvaloup




A l'approche des faubourgs de St Cergue. Quand on traverse ce petit village du Jura Suisse on a toujours l'impression d'être en vacances :-)




L'automne est passé, mais il reste quelques arbres aux belles couleurs.
En arrivant à la Barillette quelques petites gentianes au bleu éclatant semblent vouloir concurrencer l'azur du ciel.


Tout comme les pointes sommitales des épicéas rivalisent avec les cimes acérées des Alpes.






La Dôle est en vue, nous tirons alors vers le chalet, pour accéder au sommet par le versant sud



Les premiers chamois font leurs apparitions! On essaye alors de s'approcher suffisamment pour faire de belles photos. Le rut nous facilite les choses, les principaux intéressés ayant d'autres préoccupations que ces espèces de bipèdes rampants aux couleurs vives.


On s'installe pour pique-niquer face au Alpes, le ciel se couvre peu à peu.


Une balade du coté de la Dôle impose un petit détours pour voir de près les murets qui traditionnellement délimitaient les pâtures.
Ces murs de pierres sèches furent édifier au XVII et XVIII siècles avec le double objectif de remplacer d'une part les barrières en bois (celui-ci commençant à faire sérieusement défaut sur les zones d'altitudes suite aux défrichements successifs ) et d'autres parts à épierrer les sols améliorant ainsi la qualité des pâturages.


Au sommets de la Dôle, la vue est exceptionnelle. Le ciel est en parti couvert mais le soleil, qui descend vers l'ouest, éclaire les sommets alpins. Les pentes enneigées  de ceux-ci éclatent alors de luminosité contrastant avec les zones restées à l'ombre des grandes faces nord.  Eiger, Cervin,  Grandes Jorasses ou Aiguille Verte, chaque sommet est parfaitement détaché et détaillé offrant ainsi à nos yeux un panorama inoubliable.






Après un dernier coup d'oeil sur les Alpes nous descendons vers les Dappes et le Jura, le soleil bas joue entre nuages et arbres, nous offrant alors de beaux effets de lumière et de belles couleurs en cette fin de journée d'automne.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire