samedi 13 décembre 2014

2014-10-26_Lac de Peyrelade

Nous voilà revenus d’Espagne deux jours plus tôt et avons profité de la journée du samedi pour nous reposer et chercher une idée de balade pas trop loin, pas trop dure, afin de nous aérer ce dimanche sans trop puiser dans nos forces, la semaine étant encore longue.

La journée s’annonçant belle, nous partons au petit jour direction Bagnères et Beaudéan. Aux
ruines des cabanes d’Aya nous garons la voiture et enfilons chaussures, sac à dos, et gilet fluo, le secteur étant fréquenté par les chasseurs en cette fin d’automne.


8h40: Nous voilà partis!
Le ciel est partiellement couvert au sud, par contre coté nord, c’est grand beau.
Après avoir longé le torrent sur quelques mètres, le sentier monte brutalement. Trois mini "S" plus tard nous tombons les polaires. Fabienne part devant tandis que je profite de la montée pour faire des photos et tester les différentes options offertes par mon appareil, lequel, malgré plusieurs années d'utilisation, je ne connais pas encore à fond.



Vers 1700m je range l’appareil et tente de rejoindre Fabienne.


10h00: Me voilà arrivé au lac de Peyrelade. Celui-ci d'un beau vert sombre, est situé au fond d'un vallon assez encaissé dominé par le Pic Crémat et la Pène Blanque


Fabienne m'attend depuis une ou deux minutes. Elle se restaure pendant que je prends quelques photos.


Malheureusement, le lac est encore à l’ombre, et malgré quelques beaux reflets, je décide d’attendre le soleil
tandis que Fabienne par à sa rencontre au Cap de Labasset.


10h30: Le soleil est arrivé. Je monte au Cot Dera Coustérète,avant de suivre l’arête sud du Cap de Labasset jusqu’au sommet. J’y retrouve mon épouse qui m’attend depuis un bon moment.
Le panorama y est superbe. Au nord-ouest, les pentes herbeuses du Pic Montaigu contrastent avec le bleu du ciel, tandis que plus loin la plaine s’étale sous la brume.  Au sud-est les coupoles et pylônes du Pic de Midi de Bigorre  dominent de près de 2000m  la vallée de Campan. Nous sommes  juste entre les deux!


11h30: Notre petit casse-croute effectué nous poursuivons l’arête vers le nord-ouest. Un petit troupeau de chèvres broute dans les pentes nord.


Nous rejoignons bientôt le sentier du coté du Clot Dets Touts. L’endroit est superbe, c’est un petit alpage jonché de blocs plus ou moins gros. Quelques ruines subsistent ça et là.






12h12: Nous quittons de nouveau le sentier vers 1700m afin de rejoindre le petit lac 1607. Après une petite navigation à la boussole afin de contourner les pentes les plus raides nous le trouvons. Une jolie tourbière s’étend sous nos yeux, le lac n’occupant qu’une faible surface au sud-ouest.




Un fois celui-ci rejoint nous découvrons un petit sentier qui nous permet de contourner la tourbière par le nord puis de retrouver le chemin balisé après une courte montée. Je découvre un beau cèpe sous les pins proches de la tourbière, voilà qui ravira nos papilles ce soir.



13h00: Nous sommes de retour sur le "bon" sentier, celui qui descend à travers le Bois de Pouzac et qui devrait nous conduire à la voiture.
Vingt minutes plus tard, vers 1450m, l’itinéraire balisé continue de descendre, probablement pour rejoindre la piste carrossable plus bas. Nous préférons bifurquer vers l’est pour rejoindre le vallon du Brouilh.
Après un petit détour vers une sympathique cabane de chasse, nous retrouvons un large chemin descendant vers notre point de départ.



13h45: Nous voilà au bord du torrent. Petite séance photo au bord de l’eau, avant de rejoindre la voiture où une bonne bière nous attend dans le frigo.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire